LA TABLE DE LOUISE : COURAGE, FUYEZ !!!

Publié le par lesrecettesdepipouf

Hier soir nous avions décidé, Mimouf et moi d'aller se faire un petit resto à Strasbourg. On nous avait conseillé deux restaurants sympas. "La petite mairie" et "La table de Louise". Notre dernière se nommant justement Louise, nous sommes partis pour "La table de Louise". Ce sympathique restaurant situé dans le quartier de l'ancienne douane, avait tout pour lui. Une terrasse sympa, un resto extérieurement bien et une rue passante mais calme. 

 

La serveuse très gentille, nous propose une table de deux... et là tout commence ! Y a des signes qu'ils ne faut pas laisser passer ! Ladite table était plus que bancale, cassée même ! Nous demandons à changer de table et elle nous propose aimablement une table ronde aussi grande qu'un timbre poste. Bon, c'est le mois d'août, il règne encore un air de vacance, donc pas de stress, nous prenons le timbre poste!

 

Je décide, comme presque à chaque fois que je vais au restaurant, d'aller faire un petit tour aux toilettes. L'adage dit que les sanitaires sont le reflet de l'établissement et de la cuisine ! Donc direction les WC ! Là c'est très petit, la propreté n'est pas top mais presque correcte, le savon est une bouteille 3 en 1 récupérée dans un hôtel Balladin qui est fait pour les cheveux, le corps et les mains (waouh, tout ça dans une si petite bouteille). Le robinet du lavabo me reste presque dans les mains, plus de serviettes dans le distributeur mais une belle montagne de serviettes usagées sous le lavabo et enfin un sèche main électrique pas très séchant ! 

Mais bon, c'est les vacances, donc je passe outre et nous commandons l'apéro et le plat !

 

Erreur fatale, nus aurions dû nous sauver !

 

Pour l'apéro nous commandons un verre de pinot gris plus que moyen et un verre de crémant d'Alsace (bon). Pour le repas, Mimouf prend un "Suprême de volaille en croûte de Savora, risotto aux champignons" et pour ma part  une "Lotte rôtie et son wok de légumes, pommes Louise". Sur le papier c'est pas mal !

 

Après 30 minutes d'attente, la serveuse nous apporte le Riesling que nous avions commandé pour le repas ! 

 

Après 45 minutes, nous avons enfin nos deux assiettes (naturellement, le vin qui était frais ne l'est plus !). Deux TRES grandes assiettes (pour notre timbre poste, pas simple de tout placer)... mais rien dedans, ou si peu ! La lotte se résume à deux tranchettes de 1,5 cm d'épaisseur et le wok à deux fourchettées de carottes taillées en spaghettis. Les pommes Louise sont en définitives deux grenailles coupées grossièrement dans un petit ramequin. 

La lotte est trop cuite, donc sèche. De plus elle est froide et sans sauce. Les légumes sont tout juste tiède et très peu assaisonnés. Enfin les pommes Louise sentent un léger goût de champignons. L'assaisonnement laisse également à désirer. Un peu de fleur de sel par-dessus aurait pu les relever !

Concernant le "suprême de volaille", il se résume à une cuisse de poulet coupé en trois ! La cuisse est tiède mais mangeable. Le risotto est quand à lui insipide. Aucun goût, pas assaisonné et pas assez cuit. Pour couronner le tout, il est pratiquement froid ! Un pur bonheur !

Après 20 min d'attente pour débarrasser la table (il faut dire que la terrasse était pleine, soit une quarantaine de couverts pour quatre serveurs... donc jouable quand même), la serveuse nous demande si tout a été et si c'était bon. J'ai préféré ne rien dire que de lui être désagréable. Ce n'est pas elle qui fait la cuisine après tout ! 

Ayant tout de même un peu beaucoup faim, nous prenons un dessert. A noter que Mimouf a hésité à prendre un Burger de Louise comme dessert tellement les plats que nous venions d'ingurgiter (manger ne serait pas juste !) étaient copieux !

 

Donc desserts ! Mimouf prend un "thé gourmand" et moi une "tarte au chocolat et son crumble de spéculoos". On se dit à se moment là que le cuisinier doit être plus pâtissier que cuisinier, donc on espère... bêtement !

 

Arrive les desserts ! Le thé gourmand est bien garni avec une timbale de fraises au basilic, un tiramisu, une compotée de mangue et un Paris Brest. Pour ma part, arrive une tarte au chocolat d'aspect industrielle, saupoudrée d'un demi spéculoos écrasé et d'une boule de glace vanille. 

 

Et alors là, je dis... que du bonheur ! Les fraises sentent le frigo et non le basilic. Le tiramisu est fait avec du chocolat en bouteille (le chocolat qui sert normalement à napper les glaces), donc hyper collant aux dents et immangeable. La compotée de mangue n'est pas top compotée mais pas si mauvaise. Enfin le Paris Brest a du faire le voyage car le biscuit est rassit totalement !

La tarte au chocolat est industrielle, c'est confirmé. Pâte collante et pas cuite, goût d'un mauvais chocolat et la boule de glace est à la vanille sur le papier uniquement. Elle doit provenir de Lidl ou Aldi (et encore, c'est faire offense à ces deux magasins !).

 

Bref, pas de café et juste la note ! Elle par contre, elle était assaisonnée par rapport à ce que nous avons mangé ! 76 € pour ça, c'est du vol ! 

 

Je reprendrai juste la phrase de Nabilla ! Allô quoi, c'est comme si tu avais un restaurant et que tu savais pas cuisiner ! Allô quoi !     

La table de Louise, 7, rue du Vieux Marché aux Poissons 67000 Strasbourg

Publié dans RESTAURANTS

Commenter cet article